AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Terminé]Croc de Nuit - Mon esprit me tourmente, je quémande des réponses à la lune...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Dominant
des terres du Sud

avatar
I am
Messages : 28
Date d'inscription : 23/03/2014
Age : 21
Tes hobbies : Rp, rp, rp,rp, dormir, écouter de la musique, jouer aux jeux vidéos, glander, écrire des choses, manger, rp, rp, rp, rp ,dormir...


Votre/vos loup(s)
Nom: Croc de Nuit
Relations:

MessageSujet: [Terminé]Croc de Nuit - Mon esprit me tourmente, je quémande des réponses à la lune...   Dim 23 Mar - 21:55


Pseudo Croc de Nuit


Nom :Croc de Nuit -Surnoms : "Nuit", "Hurle-Lune" "Mélancolie sur pattes", "Pleurnicheur"... - Âge : 2 années- Mâle - Meute : Solitaire - Rang :N/A -Famille : Givre (Mère-Vivante), Serre Noire (Père - Vivant), Poil solaire alias "Hurle-soleil"(Frère - Décédé) -Devises :"Apprend à voir l'infinité des chemins, car aucune vision ne sera la même et la vérité ne peut être unique." et "Prôner la force ne sert qu'à la division. Prôner la parole ne sert qu'à l'inaction. Le juste milieu est une quête qu'il faut accomplir pour atteindre l'harmonie"


I breathe Caractère
une quinzaine de lignes

Moi? Je ne suis qu'une ombre, une ombre qui se cachait dans celle de sa meute, car il était différent. Je suis un loup étrange, on peut dire. Je préfère la parole à l'action, la raison à la violence. D'après les autres, je suis quelqu'un d'extrêmement tolérant, voir trop, beaucoup trop. Trop gentil aussi...peut-être un peu naïf? Je ne sais pas trop. Le plus dur, c'est de se connaître soi-même, pas de connaître les autres. Cependant ne pensez pas que je suis le soumis, l'oméga, celui qui se laisse faire quelque soit la situation. Mordez moi la truffe, et il se pourrait que je vous morde deux fois plus fort. C'est aussi quelque chose que je n'aime pas chez moi, étant donné que je retiens volontairement ma rage, que je ravale ce que je considère comme négatif, je suis deux fois plus sauvage quand je ne peux plus le retenir, je peux aller plus loin que ce que je ne dois...trop loin.

Je suis étrange dans le sens où je réfléchis de trop. Je penses à la neige, me demandant si un loup immaculé parcours le ciel d'hiver pour répandre dans sa course les flocons qui tapisseront la terre d'automne. Je penses à la feuille et si elle est heureuse d'être portée par le vent en une dernière danse. Je penses à la nuit, a la lune, mon astre préféré, gardienne du ciel nocturne, et je me demande si elle est jalouse du soleil. Les pensées, les questions...elles me tourmentent. Traînent dans mon esprit comme des herbes grimpantes sur les troncs, comme des ronces poussant dans les sous-bois de ma forêt. C'est pourquoi je ne me suis jamais sentis à ma place, jamais sentis vraiment à l'aise. Mes idées, mes pensées et mes rêves rebutent les anciens, affolent les membres de la meute et captivent les louveteaux, qui adorent m'écouter narrer divers histoires de mon invention.

J'aime la nuit et son silence, et la lune aussi, car elle me rassure et m'inspire. C'est pourquoi je suis parfois éveillé un soir entier. Je m'installe au milieu des arbres, truffe vers le ciel, mon regard fixé sur cette orbe immaculée, haute dans le ciel. Accompagnée de son cortège d'yeux brillants au loin, à travers des abysses sombres tels des rideaux...peut-être se sent-elle seule, ici, comme moi je me sens seul? Malgré la présence de mes pairs, je me sens éternellement aussi vide qu'une carcasse. Aussi froid qu'un pic de givre éternel. Ma préférence pour la nuit ne m'empêche pas d'aimer la journée. Je l'aime aussi, pour sa beauté, la joie qu'elle peut apporter.Je peux souvent paraître froid aux premiers abords, mais dés que je suis en confiance c'est une toute autre fourrure que je porte, vous pourriez même ne plus me reconnaître du tout, c'est un coté de moi que je montre rarement, qui est joyeux...et rare, comme je l'ai déjà dis.

Je peux être beaucoup de facettes à la fois, en fait, je ne me connais pas très bien, je suis d'humeur changeante. Cela dépend de choses dont je n'ai sûrement pas encore conscience, et que je cherche à appréhender. Ce qui me représente le plus, je penses, c'est cette facette mélancolique. Cette sorte de tristesse, sans en être vraiment une, celle qui me fait aimer le silence et qui fait que la solitude ne m'effraie pas, même si je préfère la compagnie des miens. Un long chemin m'attend sûrement, une quête pour découvrir qui je suis vraiment, et je compte bien savoir ce qui se trouve au bout du sentier que j'arpente. Je suivrais le destin, je courrais à travers la forêt de l'incertitude en affrontant tous les obstacles qui se dresseront sur mon chemin. Parfois je tomberais, mais toujours je continuerais à me relever, et à courir de nouveau. Et personne ne peut me mener vraiment, car mes rêves sont inébranlables. Je suis une ombre à la fourrure changeante. Je suis le loup noir, tâche au milieu de la mer immaculée...et je cherche ma vérité, pour me permettre d'avancer plus loin.


En fait, on pourrait me résumer ainsi. Je suis juste un loup gentil, peut-être de trop, rarement naïf désormais. Je n'aime pas la violence inutile, même si je la considère nécessaire parfois. Triste et mélancolique, on m'évite parfois pour cela, mais cela ne me dérange pas plus que ça, je suis habitué à la solitude. La nuit est mon moment privilégié, car il me permet de réfléchir. Jamais fixé, mes pensées et mes avis changent au rythme de mes humeurs, de ce que je découvre et considère. Un loup difficile à cerner, sûrement...




Before Histoire
une trentaine de lignes

"Cette drôle de sensation, comme si je flottais dans le vide. Comme si je n'étais rien, ou pas grand chose. Moi? Puis-je dire moi? Dois-je dire nous? Nous...a vrai dire nous ne sommes pas fixés, peut-être pas...peut-être qu'un jour nous ne serons qu'un. Que ce seul cachera d'autres, que son chemin sera toujours porté par les vagues de ces autres qui n'ont pas été fixés. Mais ce lui, sera t-il fixé? Pue à peu, les bruits se font plus clairs., les sensations plus vives. Nous ne sommes pas seuls, nous le savons, nous sentons les autres, tout proches. Mais cela n'a plus d'importance. Le temps est bientôt venu. Le temps est venu. Je me sens seul, désormais...je suis seul, mais je ne le serais plus très bientôt. Une question de temps, je peux sentir la lumière sur mes paupières fermées. Bientôt, tout partira en poussière pour que de nouvelles graines soient plantées...et qu'une nouvelle forêt pousse dans les cendres de la première."


Je n'ai que peu de souvenirs de ma naissance. A vrai dire il faisait froid, comparé à l'endroit d'où je venais. Des coups de langue affectueux...l'odeur de notre mère. Notre, oui, car j'avais un frère. Nous sommes nés ensemble, nous deux, comme cela, unis par la naissance. Des pleurs, les miens, essentiellement, le noir, et, pourtant, les battement de ce cœur qui me guidait. Le goût du lait maternel, la multitude d'odeurs qui allaient et venaient. Les bruits, tous les bruits...peut-être que si j'avais été complètement conscient, j'aurais pu me poser la question : Où suis-je tombé? 


Les années passèrent. Doucement. Les jours alternant avec les nuits. Très rapidement, mon grand frère obtint un surnom : "Hurle-soleil", car il l'aimait, cet astre resplendissant. La première fois que nous sommes sortis de notre tanière, alors que nous n'étions que de jeunes louveteaux, c'est là qu'il l'a aperçu, et qu'il a sentit l'irrépressible envie de "hurler au soleil", chose étrange, mais qui a attendri les membres de la meute. Moi, je n'aimais pas le soleil, il me faisait mal aux yeux et je n'aimais pas avoir trop chaud. Chaud...a vrai dire j'étais peut-être un peu trop sensible à cette époque. La région où je suis né est incroyablement froide, la neige recouvrant presque tout la plupart du temps. La neige revenait souvent, accompagnée du givre. Tant de blanc...et j'étais d'un noir unis. A vrai dire, je n'étais pas comme mon frère. Lui aimait se mettre en avant, faire des bêtises, jouer...toujours jouer. Alors que moi...toujours a hésiter, à regarder ailleurs, loin...plus loin. "Pourquoi la neige est-elle blanche?", "D'où vient-elle?". Pourquoi, c'était l'un de mes mots préférés. Toujours les questions revenaient, des toutes simples, sans réponses. Les membres de la meute n'avaient jamais de réponses à me donner. Les plus anciens me répondaient que cela avait toujours été ainsi. Personne n'avait jamais de réponses, alors je m'en imaginais.


Les jours passant, les anecdotes s'empilent. Un soir, je suis sortis, et ce fut à mon tour de gagner un surnom, en plus de celui de "pleurnicheur" que mon frère m'avait attribué, à force de jouer avec moi. C'était la première fois que je voyais la pleine lune, immense, Elle était splendide et, tout au fond de moi, je me sentais l'envie de l'appeler, de lui envoyer quelque chose, n'importe quoi, un cri. Depuis ce soir là je me suis fais surnommé "Hurle-lune" en dualité et rivalité constante avec mon grand frère. Nos noms ont rapidement suivis, Pelage de soleil pour mon frère, car sa fourrure réfléchissait la lumière du soleil ce qui donnait un petit-quelque chose d'étrange. Pour ma part, Croc de Nuit, pour la simple raison que j'aimais la nuit, et que mes crocs étaient assez développés pour mon âge, voilà tout.


Apprendre à chasser, apprendre à hurler avec la meute, apprendre...c'était tout cela, notre vie de louveteau. Le temps des jeux passa. Mon frère et moi étions toujours si différents et pourtant si proches, en un sens. Les années passent et s'envolent, comme les feuilles d'un arbre mort. Une à une. Entre temps, de nouvelles naissances. Notre passage à l'âge adulte. Petit à petit nos rôles s'affirmaient. Je n'avais pas la trempe pour devenir Alpha un jour, ni même concurrencer mon propre frère. Je deviendrais un membre normal de la meute...quoi que pas tout à fait. J'avais pris pour habitude de vivre dans des rêves, d'imaginer diverses choses, des idées, des rêves. J'aimais à imaginer la suite de telle ou telle chose, le secret que cachait telle falaise, tel pic acéré.


Et puis je pensais à la meute, son mode de fonctionnement. Je ne me sentais pas à ma place, C'était comme un mauvais rêve, d'autant plus que je n'avais pas tout à fait la côte, sauf auprès des louveteaux, qui considéraient mes paroles avec un émerveillement non dissimulé. Mes histoires...oui. Je n'étais pas connu pour ma force, mais pour mon invention. Je savais que je partirais bientôt. C'était mon intuition, mon instinct qui me disait cela. De toute manière je n'en pouvais plus. J'avais mal vécu un passage de mon existence, où le mâle Alpha nous avait forcé à nous battre pour voir qui était le plus fort. La force, toujours la force brute. C'était cela qui importait, suivit de près par l'obéissance et la chasse en meute. Tous avaient un rôle à jouer, dans la meute, mais le découvrir comme cela...je ne le comprenais pas. C'était...oui, j'étais sûrement trop naïf. J'étais sûrement perdu sur un chemin où je n'aurais jamais dû m'avancer. 


Tout a basculé, un jour. C'était il y a quelques mois...ou moins, peut-être, c'est trop flou. Mon frère m'avait prit à part, pour me parler. Nous étions non loin de la falaise des Hauts Sapins. La discussion allait bien, sur la meute...sur les terres sauvages que nous contrôlions, notre vie paisible. Et, d'un seul coup, il me déclara, avec une tranquillité déconcertante : "Cela doit changer." Pourquoi? Ma question, je l'avais déjà toute prête, et lui me regarda alors avec un agacement certains, cela se lisait dans ses pupilles d'or. Par la suite, il m'expliqua que depuis un an, il m'observait, attentivement. J'étais un membre qui pouvait devenir oméga, presque inutile à la meute, servant seulement à recevoir sa haine et sa méprise. J'étais son frère, il ne voulait pas que je devienne comme cela, alors, il m'indiqua tout de go que je devais changer, et que je devais renoncer à toutes mes "stupidités", mes histoires, mes sorties nocturnes qui n'aidaient en rien la meute. Puis il termina par quelque chose que je ne pu réussir à considérer en restant calme : La meute unie, comme j'aimais à appeler ce rêve qu'il était seul à connaître. 


"Ce n'est qu'une idiotie, on ne peut être unis réellement, c'est un rêve de louveteau. La dualité et la rivalité sont nécessaire à notre survie, sans cela, les faibles empoisonneraient la meute, copuleraient, nous affaiblissant au final. Seuls les plus forts ont le droit de rester. Moi non plus je n'aime pas cela, mais c'est nécessaire, la meute doit survivre à tout prix...et sacrifier les faibles, même si cela est difficile, est le prix à payer. Arrête de vivre dans tes rêves et tes désirs, descend de la lune à laquelle tu t'es accroché, elle ne t'apportera rien. Je ne-"


Ma colère. C'est cela, mon poison. Tous ces sentiments que je garde, toutes ces choses qui pourraient me servir dans ce fonctionnement de meute : Colère, rage, tristesse...pourquoi est-ce que je devais tout garder? Cela faisait bien longtemps que j'avais arrêter de chercher pourquoi ce vide en moi ne disparaissait pas, malgré tous mes efforts. Peut-être était-ce pour me protéger moi...protéger les autres. Je n'avais pas laissé mon frère finir ce qu'il avait à me dire, je m'étais jeté sur lui, avec une rage que je n'avais jamais ressentis. Quelque chose d'effrayant...s'en suivit alors un combat rangé, une mêlée. Je ne sentais même plus les morsures, tout ce que je voulais, c'était lui faire ravaler ce qu'il avait dit, lui faire cracher que mes rêves n'étaient pas absurdes. J'aurais souhaité qu'il dise que j'avais raison, qu'ensemble, nous pouvions changer les choses. Je rêvais. Je pensais qu'une meute pouvait exister sans combat. Je n'avais pas pensé à nuancer mes réflexions. Toujours, un mais côtoie le oui, un mais côtoie le non. Je pensais alors qu'il n'y avait qu'un seul chemin, le miens, alors que je ne voyais pas l'infinité des sentiers qui m'étaient masqués.


Nous avons roulé...roulé...la falaise des Hauts Sapins. Son nom n'était pas usurpé. Ce n'était pas seulement les arbres qui s'élevaient haut vers le ciel. Le sol se trouvait également excessivement bas. Grognant, griffant, mordant, nous nous dirigions droit vers une morte certaine. Jusqu'à ce que je décide de repousser celui qui avait trahi ma confiance. C'était comme un cauchemar. Tout doucement, son corps avait glissé au bord...et était tombé. Sa tête la dernière, alors que j'avais aperçu son regard pour la dernière fois. L'incompréhension. J'espère...non, je dois croire qu'il a aperçu mon air terrifié. Ce n'était pas moi, je ne voulais pas...mais le temps ne pouvait être changé. Basculant, sa tête disparu, son hurlement terrifié accompagnant la chute, alors que je restais là, glacé par ce qui était entrain d'arriver, brisé au plus profond de moi même par mon action irréfléchie. Je ne suis pas allé voir au bord. J'ai juste entendu un sourd, sec, sourd, comme une grosse branche tombant sur une pierre. La mort, cela puait la mort, même de là où je me trouvais. Le sang, aussi, peu du miens, beaucoup du siens. Je ne savais plus où j'en étais, je ne savais plus ce que j'avais fais, comment cela avait commencé. Et, soudainement, mon instinct me vociféra un ordre, clair, strict : Fuir.


C'est ce que je fis. Je ne pouvais pas rester là. Je ne pouvais pas mentir à ma meute tout comme je ne pouvais pas expliquer ce qui s'était passé. Tout cela était de ma faute. J'ai préféré fuir. J'ai préféré être un couard. La terreur m'avait rendu fou, tout autant que la tristesse, tout autant qu'une pointe de folie. Perdu, je l'étais. Ma course semblait ne pas avoir de fin. Je courais, courais...toujours. Je fonçais droit devant moi, sans but. C'est quand j'ai entendu un hurlement plaintif dans le lointain que je me suis aperçu que j'étais déjà loin. C'est là que j'ai repris mes esprits. Pas de retour possible. Tout était terminé pour moi là-bas. J'aurais du partir plus tôt. Je sentais que je devais partir...la mort de mon frère...toujours, je souhaite qu'il me pardonne. Que si son esprit à rejoins le loup blanc de l'hiver, ou tout autre loup que nous ne pouvons voir, il me pardonne, qu'il sache que je suis désolé, que sa mort est un fardeau bien plus grand que ma propre vie. 


J'ai erré. J'ai réfléchis. A ce que pensait mon frère...au fonctionnement de la meute. Quelque part, nous avions chacun à la fois tord et raison. Nous avions tous quelque chose à faire valoir dans notre fonctionnement rêve. Mon chemin n'était pas le plus parfait, le siens non plus. Si je m'étais contrôlé, si je lui avais montré que ni lui ni moi n'étions en tord...que peut-être, en rêvant tous les deux ensemble, nous pouvions trouver un chemin bien plus...est-ce que tout serait différent, alors? Chaque soir je regarde la lune, et je penses. Je dois retrouver mon honneur perdu. Je dois honorer la dette que j'ai envers mon frère, je dois me faire pardonner. Son rêve à lui, c'était de devenir Alpha, c'était de pouvoir contrôler les autres et les guider. De son pelage, de son charisme, il voulait illuminer le sentier qu'arpentait la meute, pour la guider sur d'autres chemins plus clairs encore. Voilà pourquoi je me suis décidé à accomplir son rêve, et le miens. Pour lui, pour moi, j'accomplirais ce que nous nous amusions à dire alors, louveteaux, puis adultes. 


Aujourd'hui, je traverse les montagnes du sud. Mon voyage a été difficile, je suis fatigué, exténué...mais décidé et ma volonté est plus forte que jamais. J'irais par delà les montagnes, pour découvrir ce qui se cache par delà ces pierres balayées par le froid et la neige qui ne fond jamais. Et si, si seulement j'y découvre d'autres loups, d'autres meutes...alors, mon frère, je m'acquitterais de ce que je te dois. Ta mort sera ce qui me portera sur des voies que je n'aurais jamais empruntées, même si je ne dévierais pas tout à fait de la miennes. Je deviendrais assez fort pour deux, je te ferais une place au sein de moi même pour que ton rêve puisse-vivre à travers moi...et je te jure que jamais, jamais je ne mettrais en danger les miens, mes proches, mes camarades...tout le monde, pas comme cela. Plus jamais un loup ne devrait mourir ainsi, victime d'une rage qui n'est pas maîtrisée. J'en fais le serment. Et je fais le serment de ne jamais dévier de ma route, de toujours suivre mes rêves...et le tiens. La lune me guidera, les étoiles me surveilleront...désormais, je laisse mon passé derrière moi...telle une graine se détachant d'un arbre qui ne lui convient plus, et je vais me planter là, derrière les montagnes...en espérant. Je continuerais de rêver...




Mon pseudo est Croc de Nuit/Grey/Brownie/Brouillon/Brumy/etc..., j'ai seize ans et je suis disponible entre très souvent et parfois. J'aime le chocolat, la musique, l'écriture, la philosophie, la poésie, le tragique, l'automne et l'hiver et la pluie, l'été, le printemps, le bonheur (Car je fonctionne par procuration), les débats quand ils ne partent pas de travers, mes rêves, la couleur grise, le théâtre... et j'apprécie moins le bruit (Trop de sons me tuent le système neuronale), les disputes, la violence, la guerre, la vantardise, les personnes qui aiment voir les autres souffrir, la cupidité, l'intolérance, l'irrespect (Des règles et des personnes), l'impolitesse, les fruits et légumes (Excepté tomate et banane) . Je certifie avoir lu le règlement le 23.03.14 et j'aimerai ajouter que le forum a l'air génial! Surtout l'idée de forum évolutif. J'espère que vous avez des cookies, aussi \ o /. Mon parrain est Plume Rousse  


© Halloween de Never Utopia


Dernière édition par Croc de Nuit le Mer 26 Mar - 17:53, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Staffienne
administratrice

avatar
I am
Messages : 266
Date d'inscription : 03/03/2014
Age : 22


Votre/vos loup(s)
Nom: Rivière
Relations:

MessageSujet: Re: [Terminé]Croc de Nuit - Mon esprit me tourmente, je quémande des réponses à la lune...   Dim 23 Mar - 22:07

Re bienvenue  :dent: 
Bonne continuation ! [oui oui, on a des cookies ..]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☮ Amatrice de beuh et de jambon
Fondatrice trop sexy ✩

avatar
I am
Messages : 312
Date d'inscription : 18/02/2013
Age : 22
Tes hobbies : MANGER.


Votre/vos loup(s)
Nom: Claw.
Relations:

MessageSujet: Re: [Terminé]Croc de Nuit - Mon esprit me tourmente, je quémande des réponses à la lune...   Dim 23 Mar - 22:57

    Bienvenue à toi!
    Si t'as une quelconque question n'hésite pas :) Et bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dominante
des terres de l'est

avatar
I am
Messages : 475
Date d'inscription : 22/03/2014
Age : 22
Tes hobbies : Dormir =3


Votre/vos loup(s)
Nom: Plume Rousse
Relations:

MessageSujet: Re: [Terminé]Croc de Nuit - Mon esprit me tourmente, je quémande des réponses à la lune...   Lun 24 Mar - 7:24

Bienvenue à toi Croc' !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Petit nouveau
qui connaît personne

avatar
I am
Messages : 57
Date d'inscription : 16/02/2014


Votre/vos loup(s)
Nom:
Relations:

MessageSujet: Re: [Terminé]Croc de Nuit - Mon esprit me tourmente, je quémande des réponses à la lune...   Lun 24 Mar - 15:25

bienvenue^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dominant
des terres du Sud

avatar
I am
Messages : 28
Date d'inscription : 23/03/2014
Age : 21
Tes hobbies : Rp, rp, rp,rp, dormir, écouter de la musique, jouer aux jeux vidéos, glander, écrire des choses, manger, rp, rp, rp, rp ,dormir...


Votre/vos loup(s)
Nom: Croc de Nuit
Relations:

MessageSujet: Re: [Terminé]Croc de Nuit - Mon esprit me tourmente, je quémande des réponses à la lune...   Lun 24 Mar - 16:05

Merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dominante
des terres de l'est

avatar
I am
Messages : 475
Date d'inscription : 22/03/2014
Age : 22
Tes hobbies : Dormir =3


Votre/vos loup(s)
Nom: Plume Rousse
Relations:

MessageSujet: Re: [Terminé]Croc de Nuit - Mon esprit me tourmente, je quémande des réponses à la lune...   Mer 26 Mar - 18:01

J'adore ton histoire =3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☮ Amatrice de beuh et de jambon
Fondatrice trop sexy ✩

avatar
I am
Messages : 312
Date d'inscription : 18/02/2013
Age : 22
Tes hobbies : MANGER.


Votre/vos loup(s)
Nom: Claw.
Relations:

MessageSujet: Re: [Terminé]Croc de Nuit - Mon esprit me tourmente, je quémande des réponses à la lune...   Mer 26 Mar - 18:09

    Nickel, très jolie présentation! :)
    Il ne te manque plus qu'une signature, en attendant tu peux aller te recenser!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Staffienne
administratrice

avatar
I am
Messages : 266
Date d'inscription : 03/03/2014
Age : 22


Votre/vos loup(s)
Nom: Rivière
Relations:

MessageSujet: Re: [Terminé]Croc de Nuit - Mon esprit me tourmente, je quémande des réponses à la lune...   Mer 26 Mar - 19:03

Elle a déjà tout dit ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Terminé]Croc de Nuit - Mon esprit me tourmente, je quémande des réponses à la lune...   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé]Croc de Nuit - Mon esprit me tourmente, je quémande des réponses à la lune...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Le Cherche Midi] Les enfants de la nuit de Frank Delaney
» Comment connaître la vitesse instantanée de nos bolides la nuit ?
» Prendre des photo de nuit avec Nikon D80
» Photos de nuit
» [RESOLU] Reveil qui ne marche pas la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie personnage :: » se présenter :: validées-